Un messager d'espoir pour l'humanité

Share International a le regret de devoir annoncer le décès de l’artiste, écrivain et conférencier britannique Benjamin Creme. Celui-ci est parti en paix à son domicile de Londres le 24 octobre 2016, entouré de sa famille.

Pour des informations spplémentaires sur la mission et le travail de Benjamin Creme, visitez le site de Partage international



Né à Glasgow en 1922, Benjamin Creme poursuit des études artistiques et entreprend une carrière d'artiste peintre, au style résolument contemporain. Il fréquente les milieux artistiques de l'époque et côtoie aussi bien de grands peintres que des musiciens ou des écrivains. Ses oeuvres sont exposées dans nombre de grandes galeries britanniques.

Encore jeune, B. Creme s'intéresse aussi à différents enseignements de la doctrine ésotérique, en particulier aux enseignements transmis vers la fin des années 1800 par Helena Blavatsky et la Société Théosophique, et, plus récemment, à ceux transmis par Alice A. Bailey. Bien que ces enseignements lui fassent connaître l'existence des "Maîtres de Sagesse", un groupe d'hommes hautement évolués et qui sont les gardiens du Plan divin pour notre planète, il est néanmoins surpris, lorsqu'en 1959 un de ces Maîtres entre en contact avec lui et lui annonce, entre autres choses, que le Christ, Maître de tous les Maîtres, reviendra vivre dans le monde dans environ 20 ans, et que, si tel est son choix, il aura un rôle à jouer dans la préparation de cet événement.

Plus d'une décade plus tard, en 1972, Benjamin Creme entreprend, sous la conduite de son Maître, une période d'entraînement intensif, dans le but de se préparer à sa future tâche: annoncer à un monde sceptique l'émergence du Christ, l'Instructeur du monde, attendu sous différents noms par toutes les religions. Le contact permanent de Benjamin Creme avec son Maître l'assure d'une information constante sur l'émergence de Maitreya, en plus de lui donner la conviction et l'impulsion nécessaires à la réalisation de son travail.

De 1975 à 1979, Benjamin Creme est invité à présenter son "histoire" à travers l'Europe. Depuis sa première tournée aux États-Unis, en 1980, il s'adresse, dans la plupart des grandes villes américaines, à des auditoires composés de centaines de personnes. Ses tournées comprennent maintenant l'Europe de l'Est et de l'Ouest, le Japon, l'Australie, la Nouvelle Zélande, le Canada, le Mexique, en plus de deux tournées annuelles aux États-Unis.

M. Creme a été interviewé, aux États-Unis seulement, à plus de 250 émissions de rencontres télévisées. Ses livres sur la réapparition du Christ ont été traduits dans sept langues et sont publiés à travers le monde par des groupes sensibles à son message. M. Creme est aussi coéditeur de la revue Share International, un magazine paraissant dix fois l'an, et qui fait le point sur les changements politiques, économiques, sociaux et spirituels se produisant à l'échelle mondiale. La revue est diffusée dans 70 pays.

Benjamin Creme n'a reçu aucune rétribution pour son travail et n'a revendiqué aucun statut spirituel particulier. "Mon travail", a dit Benjamin Creme, "consiste à faire une approche initiale envers le public, dans le but de créer un climat d'espoir et d'attente. Si je réussis cela, j'en serai très heureux."


Haut de la page

Vidéos :

Annonce de
la première interview de Maitreya


Le Signe de l'Étoile